_
tournesol CETIOM accueil menu2
paysage de campagne

 Le tournesol tolérant :
 l'esprit du Grenelle de l'environnement

Tournesol tolérant >> désherbage >> ambroisie
_

Ambroisie et tournesol

_

_
tournesols dans le vent
L’ambroisie, plante invasive et allergène, se développe en milieu ouvert non enherbé (chantiers, bords de routes, …) et également dans l'espace agricole, notamment dans les grandes cultures. Si elle n'est pas combattue, on la retrouve dans les intercultures estivales (sur chaumes après la récolte du blé ou du colza) et dans les cultures de printemps, notamment le tournesol où elle s'avère très concurrentielle.

Les nouveaux systèmes de désherbage sur tournesols tolérants viennent compléter les possibilités antérieures de désherbage au semis, qui montrent certaines irrégularités et insuffisances, notamment en cas de forte infestation ou de conditions sèches au moment des applications.

Originaire d'Amérique du Nord, l'ambroisie provoque de graves allergies au moment de sa floraison, en août et septembre. Les personnes sensibles aux pollens d'ambroisie peuvent présenter des manifestations, telles que rhinites, conjonctivites, trachéites, asthme ou encore des atteintes cutanées comme de l'urticaire ou de l'eczéma. Près de 6 à 12% de la population serait affectée par cette plante extrêmement allergisante.
L'ambroisie s'est d'abord implantée dans la région Rhône-Alpes. Elle gagne partout du terrain en France. Elle constitue d'ores et déjà un problème de santé publique majeur. De récentes publications confirment que la zone inféodée à l'ambroisie devrait encore se développer à la faveur du réchauffement climatique actuel. La lutte contre l'ambroisie est désormais rendue obligatoire. Le Muséum d'Histoire Naturelle a d'ailleurs décidé de classer l'ambroisie parmi les quatre plantes invasives nécessitant un suivi particulier.
L'ambroisie est inscrite dans le Plan Santé Environnement.